Genealogie | Artiste | Peinture | Sculpture | Musique | Litterature | Artisanat
MENU
INFORMATIONS
PARTENAIRES
 

Albert Malézieux

Biographie Généalogie Photographie(s) Oeuvre(s)

Albert Malézieux : biographie

Albert Malézieux
Albert Malézieux

Albert Malézieux
Associé à Joachim Malezieux

Né(e) le : 1846-07-13 à Saint-Quentin
Décédé(e) le : 1908-10-28 à Saint-Quentin
Marié(e) le : 1878-07-18 à Saint-Quentin
Metier(s) : Architecte, conseiller Municipal, poète, musicien, conteur, dessinateur


Metier(s) - Architecte Conseiller-Municipal Conteur Dessinateur Musicien Peintre Poete
Prenom(s) - Albert
Famille - Malezieux.

Albert Malezieux Peintures et sculptures dessin et musique

Albert Malézieux voit le jour le samedi 13 juillet 1846 à Saint Quentin (02100). Il est le fils aîné de Joachim Pierre Joseph Malézieux (07/02/1821 Nauroy – 14/11/1889 Saint-Quentin) Conducteur des Ponts et Chaussées, Conseiller Municipal de Saint-Quentin, et poète, et de Caroline Laugée (13/10/1819 Maronne (76) – 23/04/1908 sans doute à Saint-Quentin) sœur aînée de Désiré François Laugée. Ce dernier, en épousant Célestine Malézieux, belle-sœur de sa sœur, devient aussi le beau-frère de sa sœur. C’est simple !!!!

Albert Malézieux sera artiste musicien, architecte, homme de lettres et fin crayon. Il est l'associé de Jules Charles Joachim Malézieux, son frère, dans une étude d'architecte à Saint-Quentin.

Son père Joachim Pierre Joseph Malézieux meurt le 14 novembre 1889, Albert Malézieux est âgé de 43 ans.

Sa mère Caroline Laugée meurt le 23 avril 1908, Albert Malézieux est âgé de 61 ans.

Le 18 juillet 1878, il épouse Marie Albain (31/08/1853 – 09/03/1909) qui est parente d’un journaliste du journal « Le Glaneur » de Saint-Quentin. Elle est la fille de Alexandre Louis Gustave Albain, employé de commerce, et de Isméry Joseph Gransart. Leurs témoins sont : pour le mari Jules Alexandre Patranillard, artiste peintre, et Julien Dupré, artiste peintre, son cousin ; pour l’épouse Napoléon Joseph Gransart, son cousin, et Eugène Euphanie Florency Touron, un ami.

Ensemble, ils ont trois enfants :
Suzanne, Jenny Malézieux née le 20 juillet 1879 à Saint-Quentin 15 rue de l’Evêché (aujourd’hui rue Etienne Dolet). Le 4 octobre 1902, elle épousera, à Saint-Quentin, Joseph François Garnier.
Antoinette, Suzanne Malézieux née le 10 novembre 1889 à Saint-Quentin 36 rue Richard Lenoir. Elle épousera à Bondeville (76) le 10 septembre 1913 Marie Edouard Pinel. Elle décédera le 22 décembre 1953 à Déville-lès-Rouen (76).
Mireille Malézieux née le 9 février 1895 à Saint-Quentin 36 rue Richard Lenoir. Elle décédera le 2 mai 1983 à Bois-Guillaume (76).

Albert Malézieux fait ses études à l’Ecole de dessin Quentin de La Tour où il suit les cours de Louis Nicolas Lemasle, élève de David, peintre du Roi de Naples et Directeur de l’Ecole jusqu’en 1863. Il devient écrivain, dessinateur, musicien et enfin architecte. Avec son frère Joachim Malézieux, il ouvre un cabinet d’architectes à Saint-Quentin. Il est élu Président des Architectes de l’Aisne.

Entre 1895 et 1901, il publie dans la revue « Le Glaneur » les Contes aux Saint-Quentinois, illustrés de douze dessins fait de sa main. Il rassemble en 1902 dans un seul recueil ses différents contes qui sont plutôt des essais sur la vie locale dans la région de Saint-Quentin et Nauroy.

Albert Malézieux est mort jeune à l’âge de 62 ans à Saint-Quentin le mercredi 28 octobre 1908, deux ans après son frère et collaborateur Joachim Malézieux.
Les héritiers vendront le Cabinet des Frères Malézieux pour la somme de 5000 francs à Julien Coutelier et Henri Mabille.

Peintres et Sculpteurs

[Haut de la page]

 
© Peintres-et-Sculpteurs.com - Paris-Brest.com

Conformément à la loi informatique et libertés du 06/01/1978 (art.38 et suivants), vous disposez d'un droit d'accès, de radiation et de rectification des données vous concernant sur simple demande écrite à cette adresse