Genealogie | Artiste | Peinture | Sculpture | Musique | Litterature | Artisanat
MENU
INFORMATIONS
PARTENAIRES
 

Albert François Lebrun

Biographie Généalogie Photographie(s) Oeuvre(s)

Albert François Lebrun : biographie

Albert François Lebrun
Albert François Lebrun

Albert François Lebrun
Dernier Président de la III° République Française

Né(e) le : 1871-08-29 à Mercy-le-Haut
Décédé(e) le : 1950-03-06 à Paris
Marié(e) le : 1902-02-05 à Paris
Metier(s) : Homme Politique, ingénieur, Président de la République Française


Metier(s) - Depute Ingenieur President
Prenom(s) - Albert Francois
Famille - Lebrun.

Albert Lebrun Président de la III République Francaise Peintre et sculpteurs peinture sculpture

Albert François Lebrun est né le 29 août 1871 à Mercy-le-Haut (54), fils d'Ernest Lebrun, cultivateur et maire de Mercy, et de Anne-Marie Navel. Après des études brillantes (Sorti Major de Polytechnique (promotion 1890) et de l'Ecole des Mines), il est titularisé en 1896, et devient ingénieur des mines à Vesoul puis à Nancy. Le 5 février 1902, à Paris, il épouse Marguerite Nivoit, fille d'Emond Nivoit, petite-fille d'Emile Malézieux. Ensemble, ils ont deux enfants : Jean Lebrun et Marie Lebrun.

Alfred Mézières, député de Meurthe et Moselle, le pousse dans la politique. En 1906, il est élu président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, et l'est resté jusqu'à son élection à la présidence de la République. De 1900 à 1920, il est député de Briey (républicains de gauche) Il bat sans difficulté tous ses concurrents, y compris François de Wendel en 1906.

A la Chambre, il occupe les fonctions de secrétaire (1903), vice-président (1913) et siège dans de nombreuses commissions : travaux publics, chemins de fer, armées, marine, colonies, budget (qu'il préside en 1917). Dans les gouvernements Caillaux, Poincaré et Doumergue, il est ministre des Colonies, puis de la Guerre (quelques jours) puis à nouveau des colonies. Clemenceau le nomme ensuite ministre du blocus et des régions libérées (1917-1919). En 1914, il est pendant une année capitaine puis chef d'escadron d'artillerie à Verdun. En 1919, il est nommé au grade de Chevalier de la Légion d'Honneur. En 1920, il est élu sénateur, puis Vice-président, et Président du Sénat en 1931.

En 1927, sa fille Marie Lebrun épouse Jean Freysselinard.

Après l'assassinat de Paul Doumer, il est élu Président de la République en 1932 (puis réélu en 1939). Après l'émeute du 6 février 1934 et la chute du gouvernement Daladier, Albert Lebrun rappelle à la tête du gouvernement Gaston Doumergue, ancien Président de la République, qui forme un gouvernement d'union nationale. A l'exception de ce rappel, il intervient peu dans la conduite des affaires gouvernementales. Son septennat est marqué par une forte instabilité ministérielle (17 présidents du conseil entre 1932 et 1940). Les premières vendanges de Montmartre se font sous la présidence d'Albert Lebrun.

1936. Léon Blum est nommé Président du Conseil. On vote les Accords de Matignon : conventions collectives, augmentation des salaires, congés payés, c'est le Front Populaire...

Le 18 juillet 1939, le Président Albert Lebrun interdit les exécutions publiques après celle d'Eugène Weidemann.

1940 L'Allemagne envahit le Danemark et la Norvège, puis la Hollande qui capitule le 15 mai et la Belgique le 27 mai. La France est prise à revers ; les Allemands sont à Paris le 14 juin. Après le vote de l'Assemblée Nationale qui nomme Pétain chef de l’Etat, il se retire à Vizille le 13 juillet 1940 chez son gendre Jean Freysselinard, mais sans démissionner.

Arrêté le 23 août 1943, il est emprisonné à Lyon puis déporté en Autriche, dans le village d'Itter (Tyrol). Il tombe malade et les Allemands, de peur d'avoir à gérer un incident diplomatique avec la France et craignant pour va vie, le renvoient dès octobre 1943 à Vizille dans l'Isère, sous surveillance.

En avril 1945 Il témoigne au procès de Pétain. N'ayant pas démissionné, il ne retrouve cependant pas ses fonctions après la Libération, comme il l'espérait pour assurer une transition vers le nouveau régime. Albert Lebrun s'éteint à Paris le 6 mars 1950, des suites d'une pneumonie. Il est inhumé dans son village natal.

Visitez le site de la Généalogie Freysselinard

DLJ.

Peintres et Sculpteurs

[Haut de la page]

 
© Peintres-et-Sculpteurs.com - Paris-Brest.com

Conformément à la loi informatique et libertés du 06/01/1978 (art.38 et suivants), vous disposez d'un droit d'accès, de radiation et de rectification des données vous concernant sur simple demande écrite à cette adresse